La force des ions Ag+

Dans un masque facial Dermagate™ les fluides corporels de la personne qui le porte demeurent emprisonnés dans le masque et produisent un milieu humide permettant d’activer les propriétés anti microbiennes du masque. En effet, l’humidité est essentielle pour permettre aux ions d’Ag+ de se libérer de l’argent pur intégré au tissu du masque et d’attaquer les microbes.

Ainsi, dans le cas où la personne qui le porte serait infectée, les agents pathogènes – les virus ne peuvent demeurer infectieux car ils sont neutralisés par les ions d’Ag+.
Le masque représente alors une barrière contribuant à réduire la transmission.

Dans le cas où la personne n’est pas infectée, le masque Dermagate™ bloque les fluides contaminés de personnes infectieuses qui se trouvent dans son environnement immédiat. Les fluides contaminés qui entrent en contact avec le masque activent les ions d’Ag+ qui neutralisent les contaminant biologiques réduisant ainsi les risques de transmission.

De plus, les parties du visage sur lesquels repose le masque sont exposés aux ions d’Ag+ réduisant les risques de propagation par contact avec les mains.

Tous les virus ne peuvent se reproduire qu’au sein de cellules vivantes.  Il est nécessaire pour les virus d’intégrer le génome des cellules de leur hôtes et d’utiliser une enzyme spéciale la Transcriptase Inverse qu’ils possèdent dans leurs capsides.

Les ions d’Ag+ empêchent les rétrovirus virus de demeurer infectieux en attaquant entre autres leurs enveloppes et leurs enzymes dont la Transcriptase Inverse. Ils sont alors neutralisés.

Lorsqu’il est porté, le masque d’argent pur Dermagate dégage des ions d’Ag+ de façon continue pour ainsi faire une barrière active neutralisant les agents pathogènes en contact avec le tissu dont il est fabriqué.

Des ions d’Ag+ neutralisant les agents pathogènes (tels les virus, les bactéries et les agents fongiques) qui sont libérés en continue représente cette particularité unique  qui distinguent le masque d’argent pur Dermagate™.

La transmission de particules virales infectieuses est inhibée de 2 manières par ce masque unique :

Barrière physique

Porté correctement sur la bouche et le nez, le masque crée une barrière physique entre le porteur et les gens à proximité et contre les agents pathogènes dans l’environnement immédiat.

Barrière chimique

Le masque DermagateTM crée une barrière chimique par l’action d’ions d’argent (Ag+) pur à 99,9 % capables de neutraliser les agents pathogènes en contact avec lui. L’action des ions d’argent est continue. L’humidité de la respiration permet d’activer davantage l’activité des ions d’argent et les propriétés antimicrobiennes du masque.

Activation amplifiée

L’humidité de la respiration permet d’activer davantage l’activité des ions d’argent et les propriétés antimicrobiennes du masque.

De plus, les parties du visage sur lesquelles repose le masque sont exposées aux ions d’Ag+ réduisant les risques de propagation par contact avec les mains.

Les particularités du masque Dermagate™

  • Se moule à la forme du visage.
  • Taille unique.
  • Fait au Québec.
  • Résistant.
  • Lavable.
  • Réutilisable.

Les propriétés antimicrobiennes demeurent jusqu’à 60 lavages. À noter qu’au-delà, elle est réduite.

Avertissement

Les masques DermagateTM diffèrent des masques N95 et des masques chirurgicaux et ne portent pas le sceau d’approbation du NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health). Le port d’un masque DermagateTM ne vient en aucun cas garantir la non-propagation de tout virus, de toute bactérie ou de toute autre maladie.

Nous tenons à rappeler que les premières mesures de protection à suivre sont les directives de la Santé publique de votre région (autorités sanitaires locales). L’utilisation du masque est une mesure complémentaire.

Vidéo

Références

Silver in Health Care: Antimicrobial Effects and Safety in Use,
Landsdown A., Hipler U.-C., Elsner P (eds): Biofunctional Textiles and the Skin. Curr Probl Dermatol. Basel, Karger, 2006, vol 33, pp 17-34

Silver Nanoparticles as Potential Antiviral Agents, US National Library of Medicine

Silver Nanoparticles as Virucidal Agents, US National Library of Medicine